Multimembres – 2014-2017

Modèles : Julie, Christo & Jean-Charles

 

En Inde et ailleurs les déités sont parfois représentées avec plusieurs paires de bras,
en général de 4 à 10.
Chaque main
– tient un attribut symbolisant un pouvoir, une fonction ou un principe de la divinité,
– ou fait un mudrā (un geste), symbolisant la nature de la divinité — charitable si les doigts sont
tournés vers le bas, protectrice s’ils pointent vers le haut.

Ici, il n’est nullement question de la symbolique traditionnelle.
Dans l’inconscient des gens, le yoga serait statique, une sorte de sommeil méditatif… Bref, un machin ennuyeux. Et il n’en est rien !

La multiplication des bras et des jambes est là pour rappeler que, dans
l’asana (la posture), le mental reste alerte et l’intelligence se tourne vers l’exploration du corps et des sensations afin de retrouver l’alignement
naturel et d’en activer chaque cellule.
Le souffle monte et descend le long de la colonne vertébrale, installant un dodelinement naturel, puis se concentre au niveau du cœur pour ensuite se propager vers les extrémités.
Les mouvements internes réalisent une danse, les cerveaux droit et gauche s’équilibrent et le sadhaka (le chercheur spirituel) se réalise.

Cette série a débuté par un autoportrait datant de 2014, Sirsasana (1ère photo), destiné à une exposition précédente.
En 2015, j’ai découvert un dessin (représentant Prasarita Padottanasana, la 2ème photo) de Lior Hikrey (un professeur de yoga israélien) qui m’a encouragé à créer cette série.
Les autres photographies sont venues en suivant. L’ensemble reste ouvert pour recevoir de futures créations.

Expositions

Cette série est actuellement disponible pour être exposée. Contactez-moi si vous souhaitez la recevoir.

EXPRESSION CORPORELLE – ARTS VIVANTS
Thème en cours, traité avec le collectif Les Cyclopes depuis octobre 2013.

Le corps mis en scène : théâtre de rue ou théâtre de plateau, danse, yoga, art circassien, mime… Certaines activités placent le corps dans une situation d’expression où ce corps s’évade de ses postures habituelles.
Pour celui qui le regarde, il propose de « donner à voir » une autre expression du corps. Donner à voir la beauté d’un geste, d’un moment de force ou de fragilité, de sérénité ou de violence, de liberté ou d’harmonie. Donner à voir une expression du visage, une tension musculaire, une fixité parfaite ou la fluidité d’un mouvement.
Entre posture et mouvement, difficile challenge que de saisir alors ces moments fugaces.

« Le corps mis en scène » et « Street photography »
Salle Lescoure – Lacanau Océan (33)
29 août au 10 septembre 2017


« Le corps mis en scène » et « Street photography »
Maison du Parc National et de la Vallée – Luz Saint Sauveur (65)
11 mars au 8 avril 2017


« Expressions corporelles »
Pôle culturel du Taillan Médoc (33)
13 février au 4 mars 2017

 
 

© Maki8ar – Ces photos ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter avant toute utilisation.